+(212) 05 37 68 03 48 itissal@menara.ma

Les fonds d'investissement

Le Capital Investissement au Maroc

Historique et évolution de l’activité

Le Capital Investissement est une industrie relativement récente au Maroc. Elle apparaît au début des années 90 mais ne sera réellement opérationnelle qu’en 1993 avec la création de la société de gestion Moussahama, filiale de la Banque Centrale Populaire, pionnière de l’industrie marocaine. Pendant longtemps, Moussahama fut le seul opérateur du marché. Les autres fonds ne virent en effet le jour qu’à partir de l’an 2000, année de création de l’AMIC. Fondée à l’initiative de quatre opérateurs, l’AMIC regroupe aujourd’hui la quasi-totalité des acteurs marocains du Capital Investissement. Le dynamisme du secteur va amener l’État à participer activement au développement de l’investissement en capital à travers la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG). Compte tenu de son double rôle d’investisseur financier cherchant la meilleure performance pour les fonds qu’elle gère et, d’institution destinée à appuyer le développement et la modernisation du tissu économique marocain, la CDG a fait de ce métier un axe important de sa politique d’investissement. Le potentiel de développement de l’activité a également séduit les établissements bancaires qui ont créé leurs propres fonds de Capital Investissement. En moins de 15 ans, les montants levés cumulés par l’industrie marocaine du Capital Investissement sont ainsi passés de 400 millions de MAD à 10,68 milliards de MAD.

Contexte actuel

A l’issue d’une année 2013 record en matière de levée de fonds au niveau mondial et au Maroc, ce dernier a surpassé l’ensemble des pays de la zone MENA (0,01%) avec un taux de pénétration du Capital Investissement de 0,08%. Le potentiel de développement de cette industrie reste très important et pourrait atteindre voire dépasser à moyen terme le seuil des 12 milliards de MAD. Cette prévision devrait se confirmer dans les années à venir au vu :

> de la croissance économique locale et régionale,

> de la participation des fonds d’investissement aux différentes étapes du cycle de vie des entreprises et,

> du besoin de financement des PME pour lesquelles les ressources se tarissent avec la crise. 

Concernant les spécificités du marché, l’étude 2013 sur l’activité, la croissance et les performances du Capital Investissement au Maroc révèle les tendances suivantes :
  • Élargissement sectoriel et régional des actes d’investissement ;
  • Développement des investissements en phase amorçage/risque ;
  • Fort engagement des fonds d’investissement dans l’accompagnement des entreprises investies d’où une évolution remarquable en matière économique, sociale et environnementale 
  • Projets de nouveaux fonds en 2014 pour 26% des sociétés de gestion;
  • Projets d'investissement dans de nouvelles entreprises pour 33% des sociétés de gestion.

Chiffres-clés du Capital Investissement au Maroc à fin 2013

Nombre de sociétés de gestion :

22 dont 21 membres de l’AMIC

Nombre de fonds sous gestion :

37

Fonds levés en 2013 :

1292 MMAD

Cumul des fonds levés : 

10,68 milliards de MAD

Investissements en 2013 :

686 MMAD

Cumul des investissements à fin 2013 :

4,2 milliards de MAD

Désinvestissements en 2013 :

81 MMAD

Cumul des désinvestissements :

1,878 milliards de MAD

TRI (1) moyen brut pondéré par sortie :

15%

Nombre de sociétés investies à fin 2013:

145

TCAM (2) du chiffre d’affaires des entreprises investies :

13,8%

TCAM (2) des effectifs des entreprises investies :

7,7%



(1) Taux de Rendement Interne
(2) Taux de Croissance Annuel Moyen

 

retour en haut